Derviche

Ces filles-là

Compagnie Ariadne

La dictature des images, les règles implacables du groupe, le drame du cuberharcèlement éclatent en dialogues, récits, images et danses.

Elles sont vingt filles, scolarisées ensemble depuis la maternelle. La photo nue de l’une d’entre elles, Scarlett, s’échange sur les portables. Ses copines chuchotent, l’évitent. Forme de bannissement qui mène à la disparition de la jeune–fille. Les médias s’emparent alors de l’histoire. Inspirée d’une histoire vraie, la pièce est jouée par vingt comédiennes dont huit adolescentes amateures qui donnent chair à ce jeu de société cruel. Au milieu de ce chœur, se frayent les voix de femmes des années 20, 40, 60, 80 qui se sont battues pour leurs droits, pour leur liberté. Une œuvre collective vibrante.

Le texte d’Evan Placey est édité aux Editions Théâtrales Jeunesse (2017).

Jeudi 16 avril 19h30
Vendredi 17 avril 20h30
Samedi 18 avril 19h30

A la MC2

+ 14 ans
Durée : 1h 20

THÉÂTRE

Mentions

Coproductions : MOMIX Festival international jeune public à Kingersheim en partenariat avec le CREA, Le Grand Angle – Scène régionale (Voiron), Le Grand R – Scène nationale La Roche-sur-Yon, la Ville de Cournon d’Auvergne – la Coloc’ de la Culture, La Maison des Arts du Léman. Avec l’aide à la création du Conseil départemental de l’Isère, l’aide à la création de la SPEDIDAM et l’aide à la production du CNC-DICRéAM. La pièce a obtenu l’aide à la création d’ARTCENA. L’auteur est représenté par The Agency (London) Ltd, 24 Pottery Lane, London W114LZ e-mail : info@theagency.co.uk. La Compagnie Ariadne est conventionnée par la DRAC et la Région Auvergne-Rhône-Alpes. Crédit photo © Raphael Labouré

Distribution

Mise en scène : Anne Courel
Texte : Evan Placey, traduit par Adélaïde Pralon
Avec : Maïanne Barthès, Claire Cathy, Sophia Chebchoub, Léonie Kerckaert, Charlotte Ligneau, Solenn Louër, Audrey Lopez, Marie-Cécile Ouakil, Manon Payelleville, Elsa Thu-Lan Rocher, Helena Sadowy, Bérengère Sigoure
Assistant-e-s à la mise en scène : Marijke Bedleem, Benoît Peillon