Derviche

UN ITINÉRAIRE A L’ÉCOUTE DES VOIX DU MONDE

C’est le début d’un parcours qui se poursuivra avec l’accueil d’un spectacle à l’école Jean Racine puis de deux autres propositions en janvier et mai sur le thème de la migration. Parce que c’est un sujet qui nous touche tous, qu’on peut aborder à tout âge, à sa manière, avec sérieux et modestie. 

Dans le cadre du festival Migrant ’scène, en partenariat avec la Cimade.

PLATO #2

Vendredi 22 novembre 18h30

+ 12 ans

SPECTACLE

Terres closes
par la Cie Petites Gens

 

Un texte poétique composé de 7 paysages avec 4 comédiens qui retracent le voyage de jeunes migrants avec énergie, force, sans pathos.
Ils
racontent les passeurs, les policiers, les travailleurs sociaux, les politiques et les communicants : les multiples facettes d’une réalité complexe et implacable.

 

& SCENE OUVERTE à Hassana (2GRA) et l’association Main dans la main

Pour faire entendre les voix de jeunes immigrés sur tous les tons du rap à la musique mandingue en passant le ragga.

REPAS

La scène ouverte se déroule suite à un repas en présence des artistes au Barathym. Restauration sur place à prix modérés, discussions, échanges et pique-nique bienvenus !

Distribution

Mise en scène : Muriel Sapinho
Avec : Jean-Baptiste Epiard,
Samuel Martin, Claire Olivier,
Muriel Sapinho
Création lumière : Mathieu Dartus
Création sonore : Michaël Filler
Scénographie : Thomas
Pénanguer
Chorégraphies : Nabil Hemaïzia

Mentions

Soutiens : Espace Culturel des Corbières (11), Théâtre de l’Archipel – Scène nationale de Perpignan, Ville de Cabestany (66), CIMADE, Occitanie en Scène, Conseil Général des Pyrénées Orientales, Région Occitanie, SPEDIDAM et ADAMI. Crédit photo © Salomé Bleichman

+++ En préambule au PLATO

Mercredi 20 novembre 18h30 au Barathym

Projection de courts métrages en lien avec la thématique, suivie d’un temps d’échanges sous forme d’ateliers. Une sélection de films par le Médialab (Maison de l’Image). Dans le cadre du festival Migrant’scène, en présence de la Cimade et du comédien du spectacle Terres closes, Samuel Martin.