Mon frère, ma princesse

les veilleurs [compagnie théâtrale]

9 →12 décembre

THÉÂTRE
CRÉATION
pour tous
dès 8 ans
1h

mardi 9 : 14h30
mercredi 10 : 10h
jeudi 11 : 14h30, 19h30
vendredi 12 : 14h30, 19h30

Apéro-dinatoire partagé avec les veilleurs
Échange sur le travail en cours
 rdv jeudi 9 octobre : 18h30

« Un jour, je voudrais être maman, Nina. C’est ça que je voudrais. Et être une princesse, je voudrais bien… » souffle Alyan, un petit garçon de cinq ans, à sa grande soeur. « C’est nul les princesses » lui répond Nina. Mais ça ne suffira ni à le consoler, ni à l’empêcher de porter des robes de fées, ni à éviter la cruauté des autres. Que faire quand son petit frère est différent et que le monde entier semble n’y rien comprendre ?
Les veilleurs, artistes associés à l’Espace 600, proposent une mise en scène à l’esthétique épurée où la tension dramatique est portée tant par les comédiens que par la création lumière et musicale.

Avec Mon frère, ma princesse, les veilleurs nous invitent à (re) questionner la notion d’identité : En quoi naître fille ou naître garçon nous détermine à être ce que nous sommes ? Pourquoi avons-nous tant de mal à accepter l’Autre dans sa différence ?

Texte Catherine Zambon, éditions L’école des loisirs – Théâtre / Mise en scène Émilie Le Roux / Avec Julien Anselmino, Marie Bonnet, Fabienne Courvoisier, Didier Dugast, Colin Melquiond, Najib Oudghiri / Assistanat mise en scène Fanny Duchet / Création lumière Éric Marynower / Création musicale Théo Ceccaldi, Valentin Ceccaldi, Roberto Negro / Scénographie Tristan Dubois

Coproduction : Espace 600 – scène Rhône-Alpes, Grenoble. Avec le soutien du centre culturel de la Ricamarie, scène Rhône-Alpes / du théâtre de Vénissieux – scène Rhône-Alpes. Les veilleurs [compagnie théâtrale] est conventionnée par la ville de Grenoble et est soutenue par la Drac Rhône-Alpes / la région Rhône-Alpes / le département de l’Isère / la ville de Grenoble. En association avec l’Espace 600 – scène Rhône-Alpes, Grenoble. Avec le soutien du fonds SACD Théâtre.
Photo © Fanny Duchet / Éric Marynower.